10 octobre 2014

  JOUR 23   Avouer tant dans si peu, de l'oreille au cou nus.       Nicolas Vasse
Posté par nicolas vasse à 23:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 octobre 2014

JOUR 22   la paresse sucrée de l'automne, gris, le corps torturé du ciel, les doigts imaginés des arbres.       Nicolas Vasse  
Posté par nicolas vasse à 23:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 octobre 2014

JOUR 21   la chaleur de l'air dans les arbres rougissant,ce temps de haut silence sans pavés cent lumières sur l'eau.     Nicolas Vasse
Posté par nicolas vasse à 23:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2014

JOUR 20   ce qui luit dans le noir, ce qui s'arrête en fumée, l'ardoise comme une peau, l'éternelle éclaboussure.       Nicolas Vasse    
Posté par nicolas vasse à 22:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 septembre 2014

JOUR 19   la terre couvre les mains, vitres luisantes, la perle qui décline cette lumière, floraison, cri de silence. une boue dans l'hiver pâle comme le nu ose y joindre.     Nicolas Vasse    
Posté par nicolas vasse à 21:51 - Commentaires [2] - Permalien [#]
29 septembre 2014

JOUR 18   le grain du sol sa texture dans les secondes où je passe regard       Nicolas Vasse  
Posté par nicolas vasse à 21:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 septembre 2014

film expérimental 1

http://www.youtube.com/watch?v=newpEaXKyCM&feature=share     Nicolas Vasse
Posté par nicolas vasse à 22:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2014

JOUR 17   les pièces forment des cages, des dimensions qui réduisent, les murs rapprochent la pièce de ses limites d'espace clos. j'oublie ce qui entoure seul.       Nicolas Vasse      
Posté par nicolas vasse à 21:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2014

JOUR 17   j'ouvre grandes fenêtres jardin en fleurs, dérive de plasma narcotique, le placard des rêves balaie ce ciel d'étoiles fines.         Nicolas Vasse  
Posté par nicolas vasse à 21:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2014

JOUR 16   je parle d'une suite de paroles comme par magique décoction de poètes je parle sous la mer de géants qui flottent en silence.       Nicolas Vasse    
Posté par nicolas vasse à 21:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]